ROLLER SPORTS : AFFAIRE AGONKOUIN, IMPLICATION DE OSWALD HOMÉKY OU PAS; LES CONTOURS D’UN DOSSIER BOUILLANT, LE MENSONGE D’UN FAUX DÉMASQUÉ

Georges Agonkouin skateur franco-béninois, est depuis plusieurs semaines maintenant, au beau milieu d’un scandale qui alimente les débats au Bénin. Le natif de Ouidah, accuse ouvertement le Comité national olympique et sportif béninois, la Fédération béninoise de Roller Sports et même le patron des sports béninois Oswald Homéky, de détournement de fonds qui lui sont destinés. Face aux hommes des médias ce mardi 11 mai 2021, Julien Minavoa sort ses vérités et met à nue un ” faux ” athlète téméraire qui ne fait pas honneur à la Commune de Ouidah et se donne du plaisir à salir l’image du Bénin à l’international.

Alors qu’il s’en prenait depuis un moment à la Fédération béninoise de Roller Sports et au Cnos Ben, Georges Agonkouin s’est senti pousser des ailes et attaque ouvertement le Ministre des sports le 07 mai 2021, dans un journal en ligne du pays. Julien Minavoa lui répond : « Soyons clair, Oswald Homéky n’a absolument rien à voir dans cette histoire. Absolument rien. Le Cnos Ben fonctionne de manière indépendante, il n’est pas une direction du ministère des Sports. Le ministre ne peut donc intervenir dans la gestion des athlètes » renseigne fermement Minavoa avant d’ajouter : « Pour ma part, je ne me sens pas du tout éclaboussé » ; dit-il tout en se levant et en montrant sa tenue traditionnelle blanche. Pour une fois, Julien Minavoa se fâche devant les caméras.

En effet, détecté par Marius Tchibozo Président de la Fédération béninoise de Roller Sports, Georges Agonkouin est présenté aux membres de Cnos Ben en début d’année 2019. Ses belles performances jouant en sa faveur, l’athlète ” âgé ” de 38ans est rapidement considéré comme un atout de taille pour le Bénin qui rêve de participer aux Jeux de Tokyo avec plusieurs athlètes qualifiés. Julien Minavoa et son bureau exécutif décident alors d’accompagner l’athlète en vue d’une participation à plusieurs tournois qualificatifs pour les prochains Jeux Olympiques. Georges Agonkouin devrait donc toucher une subvention de 10 millions de Fcfa, mais avant, l’athlète doit se conformer aux exigences et fournir des données qui serviront à l’élaboration de son programme. Le début des problèmes…

De tergiversations en tergiversations, les délais passent, les formalités ne sont pas remplies, les programmes sont fermés et l’athlète ne bénéficie pas de subvention. Georges Agonkouin se lance alors dans une quête de destruction massive et dans une campagne de communication machiavélique. « Aujourd’hui l’argent est directement envoyé sur les coordonnées bancaires des athlètes. Personne ne peut donc accuser son dirigeant fédéral de détournement d’argent » ; clarifie Julien Minavoa pour neutraliser les accusations mensongères, infondées et inventées de toutes pièces par le skateur à l’encontre de la Fédération béninoise de Roller Sports. N’ayant pas obtenu gain de cause, Georges Agonkouin passe à la vitesse supérieure. « Nous avons été successivement saisi par le Ministère des affaires étrangères et le Comité international olympique sur la question », déclare le Président du Cnos Ben. On peut donc s’interroger sur les réelles intentions de cet athlète qui pour une question d’argent s’attèle à salir la renommée de son propre pays à l’échelle internationale. Où est donc passée l’amour de la patrie ?

La main tendue de Julien Minavoa

Malgré ses agissements pour le moins minables, Julien Minavoa tend à nouveau la main à Georges Agonkouin qui ne fait que la mordre à nouveau en retour : « Au vue du potentiel de l’athlète, le CIO nous demande à travers un courrier si nous voulons toujours l’aider. Nous avons répondu oui. On n’abandonne pas un enfant à cause de ses mauvais agissements. Georges Agonkouin devrait cette fois bénéficier d’une somme de 10.000 dollars. Nous avons donc contacté l’athlète pour l’informer mais il n’a fait que continuer sur la même lancée et reste sur sa position ».

Dans la foulée, le Cnos-Ben ordonne à la Fédération béninoise de Roller Sports de prendre les dispositions nécessaires pour inscrire Georges Agonkouin à deux compétitions qualificatives pour les Jeux olympiques. Il s’agit du Dew Tour Street et du Street World Championship. « Malgré les comportements sataniques de Georges Agonkouin qui n’a eu aucun respect pour nous, nous avons respecté la volonté du Cnos Ben de l’inscrire aux compétitions. J’ai fait moi-même les inscriptions le 6 avril 2021 et les preuves existent »; fait savoir Marius Tchibozo très nerveux aussi. Enfin, Julien Minavoa a laissé entendre que Georges Agonkouin a désormais totalement hypothéqué ses chances de participation aux JO de Tokyo 2020.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :