Rugby – Championnat National de Rugby à 7 féminin béninois : « Buffles de Parakou », champion

Les Buffles de Parakou détrônent les Dauphines de Cotonou. Elles deviennent désormais les reines du Rugby à 7 féminin béninois. C’est le titre qu’elles ont réussi à s’adjuger lors de la finale du championnat national disputé le samedi 3 septembre 2022 sur la pelouse de football de l’Université d’Abomey-Calavi (UAC). Pour y arriver, elles ont battu les Loups-garous d’Avrankou au bout d’une finale très disputée et qui s’est finalement soldée par la réussite d’un drop. En effet, au terme du temps réglementaire, les deux équipes partaient dos à dos sur le score de 12 points partout, alors que Buffles de Parakou bénéficiait d’un drop. C’est ce drop que les Parakoises parviennent à réussir pour remonter le score final à 15 points contre 12. Un score qui leur permet de devenir ainsi les nouvelles championnes du rugby à 7 féminin béninois en détrônant les Dauphines de Cotonou qu’elles ont réussi à dominer en demi-finale sur le score de 07-00 pendant que Loups-Garous s’offrait Baobab de Cotonou sur 22-07. Perdant son titre de championne du Bénin, Dauphines réussit néanmoins à s’offrir la médaille de bronze lors du match de classement qu’elles ont remporté face à leurs homologues de Cotonou, Baobab (07-05). A entendre le président Faustin Dahito, le rugby à 7 féminin béninois est en pleine ascension. « Le rugby béninois a de l’avenir. Je vois de la motivation et de la détermination chez les joueuses. Mieux, chaque année, on voit de nouveaux talents se révéler. C’est encourageant », a souligné le premier responsable du rugby béninois qui réitère son engagement à promouvoir cette discipline sportive dans les douze (12) départements du Bénin et mieux s’organiser pour  pouvoir décrocher l’affiliation de sa Fédération à l’instance dirigeante du rugby mondial. Pour Diane Kpati de la Commission de gestion du Rugby féminin béninois, les équipes performent d’année en année. « Il y a beaucoup de clubs qui ont impacté. Il y a beaucoup d’améliorations au sein de nombreux clubs qui étaient au bas du classement lors de la saison dernière. C’est le lieu de constater que les filles sont en jambe pour les prochains tournois à l’international », a expliqué Diane Kpati. Il faut souligner que le présent championnat est couplé à la Coupe de l’indépendance. Les Buffles de Parakou sont donc doublement sacrés champions au terme des deux compétitions résumées en une seule.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :