Athlétisme –  FSPI : Les premiers résultats en athlétisme font un tabac

La Fédération Béninoise d’Athlétisme (FBA) a organisé sa première compétition dans le cadre du projet sport au féminin. Une compétition organisée qui a regroupé 1800 jeunes filles dans les 12 départements du Bénin.

«Vraiment nous ne pouvons qu’encourager de tel projet. Parce que ce que nous avons vu ce matin est tout simplement formidable.», ces propos d’Achille Gbaguidi membre de la Direction Technique de la FBA viennent justifier une journée de compétition complètement folle où des résultats inattendus sont enregistrés chez les jeunes filles sur le site de Cotonou. Au stade de l’amitié, l’un des sites où s’est déroulé ce challenge qui a regroupé les collèges de Cotonou, les futures athlètes ont présenté des attitudes et des techniques qui ont sidérés plus d’un.

«On a vu des filles qui à l’état naturel ont déjà tous ce qu’il faut pour devenir des championnes. Si sur trois mois on peut voir des compétitions du genre à chaque fois. Je suis sûr que d’ici Dakar 2026, nous aurons des filles vraiment formidables. S’il y a vraiment du suivi sur ce projet, le Bénin va s’en sortir gagnant.», rajoute Achille Gbaguidi qui a aussi apprécié le travail des nouvelles entraîneures formées par le projet FSPI.

Des encadreurs qui ont repérés les jeunes filles, travaillé avec ces dernières en un temps record pour les présenter à la compétition. Quelques entraîneurs se sont exprimé très heureuses pour cette première expérience vécue avec leur statut de Coach. Toute la compétition s’est également sous la supervision générale du Point Focal du projet FSPI au niveau de la Fédération béninoise d’athlétisme, Achille Aïhou. Présent avec plusieurs casquettes étant aussi Secrétaire général de la FBA, il a salué ceux qui ont contribué à l’effectivité de cette compétition.

«Je remercie le Ministre de l’enseignement secondaire et de la formation technique et professionnel et ses cadres qui au dernier moment nous ont accompagné en instruisant leurs directeurs départementaux aux fins que les lycées et collèges puisent participer convenablement à cette compétition. L’autre partie prenante qu’il faut remercier, c’est le Ministère des Sports qui dans sa politique a pu nous décrocher ce contrat avec l’ambassade de France pour nous permettre de mobiliser les ressources pour un projet du genre au profit des femmes.»

Le SG a expliqué l’évolution du projet au niveau de la fédération. «C’est la deuxième étape du projet. La première était la formation des entraîneures, juges et cadres et la deuxième est la compétition même sur douze sites dans les douze départements. Ce projet nous amène à la base pour aller cherché les talents. C’est un cadre d’expression des talents. Avec ce projet, étape par étape nous allons avoir des talents capable de défendre et de révéler notre pays comme l’a voulu le Président Patrice Talon.», a arguments Achille Aïhou. Il va se réjouir au regard des performances réalisées par les jeunes finalement. « Quand on voit sur le terrain les résultats des enfants, quand on voit la prestation des juges on ne peut que se réjouir de penser à la formation des cadres parce que sans ressources humaines de qualité il n’est pas concevable de développer un secteur. Et dans le cadre du sport, voilà les grands acteurs, les entraîneurs, les juges et les administratifs. Chacun a joué son rôle dans la compétition et c’est en travaillant que les gens vont avoir l’expérience et rien ne vaut cette dernière.» a conclu le Secrétaire Général. La compétition dans les autres contrées du Bénin s’est aussi bien déroulée selon le témoignage du SG de FBA.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :