Cyclisme – 1ère édition du Critérium International de Cotonou : Un premier coup réussi par la Fédération de Cyclisme au Bénin

Comme annoncée, la première édition du « Critérium international de Cotonou » s’est tenue le dimanche 11 décembre 2022. Des coureurs venus du Bénin, du Togo comme du Burkina Faso ont donné des coups de pédale sur la piste plate de la « Route des Pêches ». Cette initiative de la Fédération Béninoise de Cyclisme (FBC) présidée par Romuald Hazoumè a connu son épilogue avec diverses fortunes à l’actif des cyclistes locaux en dames comme en hommes dans les différentes catégories.

Les coureurs béninois ont fait forte sensation lors de la première édition du « Critérium International de Cotonou » qui a eu lieu le dimanche 11 décembre 2022. Sur le tronçon de la plage de Fidjrossè « Route des Pêches », ces athlètes locaux ont ravi la vedette à des adversaires venus du Togo et du Burkina Faso au terme des différentes courses que le Nigéria n’a plus eu la chance de disputer comme annoncé préalablement. Dans les catégories dames et juniors hommes, Charlotte Metoevi et Exodus Saizonou ont respectivement gagné la course des 37 km et 55,500 Km. A entendre, Charlotte Metoevi, sa victoire est le fruit du travail. Cette dernière a jugé utile de remercier la Fédération Béninoise de Cyclisme qui lui a permis d’évaluer ses efforts. Tout comme elle, Exodus Saizonou trouve que cette compétition est la bienvenue puisqu’elle lui a permis de se mettre en concurrence avec des adversaires de renom et savoir comment s’y prendre pour glaner des échelons dans des challenges à venir. Au niveau des séniors, sur une distance de 74 km dont quatre points chauds, le local, Emmanuel Sagbo a franchi la ligne d’arrivée en premier avec un chrono de 02h00’44’’. Dans ses bottes, se retrouvent ses compatriotes Ricardo Sodjèdé (02h00’44’’) et Romuald Soudji (02h00’45’’). Il faut alors constater que les coureurs béninois ont rivalisé d’ardeur dans ce challenge.

Romuald Hazoumè atteint peu à peu ses objectifs

En organisant ce « Critérium International de Cotonou », la Fédération Béninoise de Cyclisme avait pour but, de créer un tremplin pour les coureurs locaux pour qu’ils puissent avoir des idées nettes sur leurs performances et comment s’améliorer pour être plus compétitifs sur les tours. Et au terme de cette première édition, Romuald Hazoumè peut déjà se frotter les mains au regard de la performance réalisée par ces coureurs. « Nous avons la ferme conviction que l’Afrique ne réussira que lorsqu’elle travaillera avec elle-même c’est-à-dire, à travers la collaboration entre ces pays », a indiqué le premier responsable du cyclisme local qui trouve en cette initiative, l’issue de perfectionnement des Ecureuils cyclistes. « Je suis convaincu qu’avec cette dynamique et le soutien indéfectible de nos partenaires, les cyclistes béninois feront dans les années à venir, des résultats plus intéressants. Ce n’est qu’au bout de l’effort qu’on a le réconfort. Et ceci passe par un travail bien fait », a-t-il précisé.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :