Conseil Fédéral Extraordinaire de la Fbbb : La reprise du championnat et ses innovations connues

La Fédération béninoise de basket-ball (Fbbb), était samedi 4 décembre 2021, en Conseil fédéral dans la commune de Glazoué. Au terme des travaux, plusieurs décisions ont été prises dont la reprise du championnat avec les innovations.
Rien ne sera plus comme avant. C’est ce qu’on peut retenir du conseil fédéral de la Fbbb, tenu samedi 4 décembre dernier à Glazoué. A l’issue de ce conseil, plusieurs décisions ont été prises dont la reprise du championnat programmée pour le samedi 5 févier 2022. Pour ce championnat, des innovations sont annoncées au sujet du nombre d’équipes et des récompenses. Ainsi, de 10 pour la saison passée, le nombre des équipes masculines passe au moins à 15 avec la création de nouvelles Sociétés sportives au niveau de l’Apiex. Chez les dames, le nombre d’équipes a aussi connu une augmentation pour le bonheur des acteurs.

De même, le Président Ismahinl Onifadé a annoncé que le vainqueur de La Ligue Pro de Basket-ball va décrocher au moins Dix millions (10.000.000) F CFA. Ce montant peut connaître une augmentation en fonction de l’apport des partenaires. C’est pourquoi, le Comité exécutif assure que les dispositions seront prises pour que La Ligue de Basket-ball se dispute sur plus de 6 terrains avec la mise en service des 22 stades communaux construits par le Gouvernement béninois. L’objectif de la Fbbb est de rendre ses différents championnats beaucoup plus animés avec la participation de plusieurs équipes.

Le Bénin sera régulier à l’international

Avec ces innovations, le Bénin a de la matière première pour former des sélections de qualité dans toutes les catégories d’âge. Le Président de la Fbbb a laissé entendre qu’à partir de 2022, les sélections béninoises seront révélées en Afrique et dans le monde. Il annonce la participation du Bénin aux compétitions internationales. Pour être plus précis, le Bénin sera bien présent aux éliminatoires Afro Basket-ball Séniors, aux compétitions U20-U18-U16 Masculines et Féminines en 2022. Les équipes nationales du Bénin vont prendre part à la Coupe d’Afrique Can 3×3 2022 au Maroc. Selon les explications du président Ismahinl Onifadé, l’organisation du MTN Basket League 3×3, du MTN Super Ligue Junior, du championnat professionnel sont les bases solides que son bureau et lui ont jeté ces quatre dernières années. Il est confiant que le Bénin ne va plus jouer les seconds rôles lors des échéances.

Sport Africain : Julien Minavoa, nouveau patron des Académies Nationales Olympiques Francophones

Quelques jours après avoir représenté Monsieur Mustapha Berraf, Président de l’Association des Comités Nationaux Olympiques d’Afrique (Acnoa) au Forum africain pour le développement des Sports à Lomé, le Président du Comité national olympique et sportif (Cnos-Ben) vient de faire encore du Bénin à l’international, un pôle d’hommes de mérites et d’excellence. Julien Minavoa est élu, ce samedi 4 décembre 2021, Président de l’Association francophone des académies olympiques (AFAO). Il s’agit de l’organisation mondiale des Académies Nationales Olympiques Francophones. Les travaux viennent de prendre fin au siège du Comité national olympique et sportif français (Cnosf).
 Déjà, lors de la session statutaire ordinaire à Kampala en Ouganda, les 7 et 8 mars 2020, le bureau exécutif de l’Association des Comités nationaux olympiques (Acnoa) avait donné son approbation pour la nomination du Béninois Julien Vinakpon Minavoa, en qualité de Chargé de Missions du Président de l’Acnoa cumulativement avec celles de Président de l’Acnoa / Zone 3 et du membre du bureau exécutif de l’Acnoa. Cette élection de Julien Minavoa vient encore une fois confirmer les mérites de l’homme dans la gestion du mouvement olympique et son charisme au plan African et international. Ne l’oublions pas, il s’agit d’une AG à laquelle ont également pris part des délégués du Canada, de la France de la Belgique et bien d’autres non africains.

Première journée des play-off de la Ligue pro de Handball : Fortunes diverses pour les clubs au Hall des arts de Cotonou

C’est parti pour une semaine de compétition! En effet, emmanchée ce lundi 13 décembre, la première journée de cette phase groupée de la Ligue pro de Handball a été âprement disputée au hall des arts de Cotonou. A cette occasion, les différentes équipes mises aux prises ont assuré le spectacle au grand bonheur du public qui a fait le déplacement malgré que ce soit un jour ouvré. A cette occasion, ces équipes ont connu des fortunes diverses.

Le clap de la fin, ce sera le samedi 18 décembre prochain sur ces mêmes installations. La première compétition statutaire pour le comité exécutif du jeune premier Karimou Sidicou, le tout nouveau président de la Fédération béninoise de handball.


Résultats de la 1ère Journée

Sports – Colloque International de Lomé : Julien Minavoa effectue une brillante participation

Un Forum africain pour le développement des Sports s’est tenu au Togo du 25 au 26 novembre 2021 à l’auditorium de l’Université de Lomé. Au cours de ce forum, le président du Comité national olympique et sportif (Cnos Ben), Julien Minavoa a présenté une communication “ L’Afrique et les enjeux de la nouvelle gouvernance du sport ’’.

Sous l’initiative du Ministère des sports du Togo et du Comité national olympique du Togo, Lomé a accueilli un Forum africain pour le développement des sports. Le thème de ce forum est : “ L’Afrique et les enjeux de la nouvelle gouvernance du sport ’’. Ce colloque a permis aux acteurs des disciplines sportives telles que le football, le tennis, l’athlétisme, le cyclisme, et la boxe d’échanger sur différentes thématiques, et sur le potentiel du sport en tant qu’outil de développement des communautés. Le Béninois Julien Minavoa, président du Comité national olympique et sportif (Cnos Ben), Julien Minavoa y a pris part. Il a représenté Mustapha Berraf, Président de l’Association des Comités Nationaux Olympiques d’Afrique (Acnoa).

Mais, le président Julien Minavoa ne s’est pas contenté de cette tâche. Il a présenté, brillamment, une communication dont le thème est « Le Rôle de l’Association des Comités Nationaux Olympiques d’Afrique (Acnoa) pour le développement du sport en Afrique » ce vendredi 26 novembre dans le Panel 2. Il a partagé, avec les participants, ses riches expériences dans le domaine. Pendant deux jours, les participants ont échangé aussi autour des thématiques comme ‘’La gouvernance et administration des organisations sportives’’ ; ‘’La gouvernance et enjeux financiers dans le sport’’ ; ‘’La gouvernance du sport et éthique et La gouvernance et développement du sport’’.

Examen du budget général de l’État exercice 2022 : Oswald Homéky séduit les députés

En sacrifiant hier, lundi 29 novembre 2021, à la tradition qui demande à ce que chaque ministre  vienne défendre le budget de son ministère devant la Représentation Nationale en session budgétaire au parlement, Oswald Homeky, Ministre des Sports s’est conformé à une disposition législative.

« Conformément à la tradition, j’ai eu le grand plaisir et l’honneur de présenter devant la représentation nationale, le projet de budget 2022 du ministère des sports qui s’élève à 32 milliards 977 millions 800 mille Fcfa et qui est orienté vers la belle expérience des classes sportives, vers l’intensification de la professionnalisation des différentes disciplines sportives, mais aussi vers le programme d’infrastructures qui est encore plus ambitieux notamment la construction des stades. Je voudrais annoncer que nous allons construire à Parakou un stade international. Nous allons entièrement réhabiliter le stade Charles de Gaulle de Porto-Novo. Nous allons construire un stade René Pleven tout neuf en lieu et place de ce qui est là. Nous allons construire à côté du Stade Général Mathieu Kérékou qui a été réhabilité, un terrain de compétition annexe. Nous avons évidemment entrepris le projet de construction d’un  boulodrome de 2500 places dans le  cadre de la coupe du monde de pétanque que notre pays va accueillir. Nous allons continuer d’avancer sur le projet de construction d’une académie francophone de tennis qui va commencer en 2022 et le projet d’académie des jeunes filles qui est un projet à financement conjoint entre le Bénin, la FIFA et la Fédération béninoise de football. Pour ce qui est des autres disciplines, nous allons poursuivre les subventions avec un accent sur la promotion du sport féminin et du sport des plus jeunes. C’est donc une année 2022 avec beaucoup de projets et beaucoup d’ambitions et surtout la volonté de placer notre pays encore plus loin et plus fort en ce qui concerne les performances sportives ».

Fédération Béninoise de Wushu: Vingt-huit juges arbitres reçoivent leur diplôme

La Fbw a 28 nouveaux juges arbitres. Désormais, ils pourront servir partout où le besoin se fera sentir. Pendant une semaine, ils ont été à l’école du Grand Maître Patrice Komenan et ont suivi régulièrement la formation adéquate de type niveau 1 et ont satisfait aux épreuves réglementaires. Assisté des arbitres internationaux Prisca Dosseh Williard (première femme arbitre continentale de Wushu en 2008 à Tripoli en Libye) et David Atai Guedegbe, le Grand Maître Patrice Komenan a permis aux 28 juges arbitres d’avoir les rudiments sur les nouvelles réglementations de l’arbitrage du wushu. Il a été pour eux, de se familiariser avec les nouvelles règles en la matière afin d’être au pas. Pour le Grand Maître Patrice Komenan, cette formation est une première session d’une série de quatre formations théoriques et pratiques de wushu. Il se dit satisfait et fier de voir de nouveaux juges arbitres intégrer ce cercle fermé. Il les invite à redoubler d’efforts et travailler davantage pour maintenir le cap. Présent à la cérémonie, le secrétaire général du Cnos-Ben Fernando Hessou, représentant le président Julien Minavoa a félicité les récipiendaires tout en les exhortant à ne pas s’arrêter en si bon chemin. «Avec ce diplôme fédéral, vous pouvez bomber le torse. Partout vous irez, vous pouvez le sortir avec fierté», dira-t-il. Pour sa part, Rodrigue Koto qui a reçu son diplôme dit être heureux.

«J’ai un sentiment de joie parce que ce diplôme n’est pas décerné à n’importe qui. C’est celui qui mérite qui l’a. Et je suis très content et je promets de faire mes preuves sur le terrain», a indiqué le récipiendaire Rodrigue Koto.

Notons que la Fbw entend organiser d’autres formations afin de permettre aux juges arbitres d’être aptes à tous les niveaux.

Installation Et Formation Des Nouveaux Coachs : Spécial Olympics Bénin Poursuit Son Programme D’activités

Dans la droite ligne de la poursuite de ses activités statutaires, Spécial Olympics Bénin a procédé à l’installation de son «Programme» dans la commune d’Ifangni (département du Plateau). Occasion pour Spécial Olympics Bénin de former de nouveaux coachs devant s’occuper des personnes vivant avec la déficience intellectuelle. C’était dimanche 14 novembre 2021 à Ifangni.



L’objectif de cette installation est d’implanter la base de Spécial Olympics Bénin dans la commune d’Ifangni mais aussi de sensibiliser les habitants de la ville sur les activités que mène Spécial Olympics Bénin. De même, il s’agira de donner les rudiments à ces potentiels athlètes afin qu’ils puissent participer aux prochains Jeux nationaux en 2022. Dans cette perspective, et au cours de cette journée de sensibilisation, les entraîneurs ont été formés sur l’athlétisme et le bocce (sport de boules).


«Notre présence dans la commune d’Ifangni est de procéder à l’installation du programme Spécial Olympics Bénin à Ifangni mais aussi de tenir la formation des entraîneurs qui doivent s’occuper des enfants handicapés sur le plan sportif», a lancé entendre Moustapha Yaya, Directeur exécutif de Spécial Olympics Bénin. «C’est une impression de satisfaction car nous avons reçu le soutien indéfectible de la commune en témoigne la présence du deuxième adjoint au maire», avance-t-il avant de lever un coin de voile sur la promesse faite par les entraîneurs formés. «Je note également une satisfaction du côté des entraîneurs qui ont promis de relever le défi de sortir les enfants vivant avec le handicap mental de l’ombre à la lumière à travers leur travail de sensibilisation auprès des familles dans les arrondissements de la commune d’Ifangni», a indiqué le Directeur exécutif Moustapha Yaya qui a ajouté que cette même formation se déroulera les jours à venir dans la commune de Savalou.

Mais avant, une autre activité de fitness géant avec près de 300 personnes à Missérété serait en projet de réalisation. Rappelons que c’est le deuxième adjoint au maire de la commune d’Ifangni qui a procédé à l’ouverture officielle de la formation.

Elaboration du Plan Stratégique De Développement: Les Fédérations Sportives Du Bénin outillées grâce Au Cnos-Ben

Du 10 au 13 novembre 2021 a eu lieu à Agoué, la formation sur l’élaboration du plan stratégique de développement par les Fédérations sportives du Bénin. Une initiative du Comité national olympique et sportif béninois (Cnos-Ben) qui consiste au renforcement des capacités des responsables fédéraux que sont le président, le secrétaire général et le trésorier général.

Renforcer la capacité des Fédérations béninoises, membres du Cnos-Ben en matière de planification stratégique et opérationnelle. Tel est l’objectif de la formation qui a réuni pendant trois jours, les présidents, les secrétaires généraux et les trésoriers généraux des Fédérations sportives du Bénin. Au cours de cette formation conduite par un cabinet, les travaux ont tourné autour des modules à savoir, les généralités sur les plans stratégiques ; le processus d’élaboration d’un plan stratégique  et la pratique de suivi et d’évaluation de la mise en œuvre d’un plan stratégique.

Pour le Président Julien Minavoa, la vision du Cnos-Ben est de mettre fin à la navigation à vue des Fédérations sportives et de disposer d’une politique nationale pour le développement du sport béninois avec une équipe de qualité et une administration performante.

«L’objectif pour le Cnos-Ben est de donner des notions supplémentaires aux membres des Fédérations sportives en matière de gestion et de planification», dira Jildas Noumonzounde, Directeur général dudit cabinet. De son avis, cette initiative du Cnos-Ben s’inscrit dans une démarche de recherche d’efficacité dans le management des structures fédérales. 

«C’est une exigence à amener ses affiliés à lui emboîter le pas, en se dotant des outils de gestion nécessaires à leur bon fonctionnement dont l’un des plus importants reste le plan stratégique de développement qui a induit cette session de formation», a indiqué Jildas Noumonzounde. Les différentes interventions ont permis au formateur, de soulever les deux angles d’élaboration du plan stratégique de développement. Le premier avec le concourt du cabinet commis à l’effet et l’autre fondé sur l’utilisation des expertises internes aux Fédérations.

Il faut noter que cette formation a connu la présence de la quasi totalité des Fédérations sportives du Bénin qui vont continuer la collecte d’information afin d’aboutir à l’avant projet de plan stratégique. 

Lutte – Tolac Dakar 2021: Le Bénin termine 4ème, le Président Yves Azifan rassure

La 9e édition du tournoi de lutte africaine de la CEDEAO a connu son épilogue, samedi 6 novembre 2021 à Dakar au Sénégal. Le Bénin qui était présent avec cinq athlètes a terminé la compétition à la quatrième place. Un bilan satisfaisant pour le président de la Fédération béninoise de lutte (FéBéLutte), Yves Azifan.
Pourtant, le Bénin avait bien entamé la compétition avec une première victoire sur la Guinée Bissau (4-1) dans son groupe. Mais il a fini son aventure dakaroise au pied du podium (4e sur 10 pays présents). Ceci grâce au lutteur béninois Nicolas Cakpo, qui dans la catégorie des 100 Kg a courbé l’échine en match de classement face au colosse nigérien Hassan Aibo. Au terme de la compétition, le président de la FéBéLutte a donné ses impressions.


Impressions du président de la FéBéLutte sur la participation du Bénin au Tolac 2021

«Mes impressions sont très bonnes car je pense que tout doucement, la lutte béninoise est entrain d’écrire une nouvelle page de son histoire. Notre objectif est de faire en sorte que notre pays soit cité parmi les grandes nations de la lutte africaine et mondiale. Nous devons nous évertuer à révéler notre lutte au plan sous-régional et international et faire en sorte qu’elle soit respectée dans l’espace CEDEAO. Le Tolac aurait été une très belle expérience pour les lutteurs béninois et tout l’encadrement technique. Les imperfections seront vite corrigées pour une bonne participation du Bénin les éditions à venir. Notre défi à chaque sortie internationale doit être la progression. Et pour cela, nul ne sera de trop pour la reconstruction et le développement de la lutte béninoise car c’est ensemble que nous allions hisser la lutte béninoise au sommet de toutes les disciplines sportives. Je m’en voudrais de ne pas remercier le ministre des Sports Oswald HOMEKY et tous ses directeurs centraux pour tout ce qu’ils font pour le développement du sport en général et de la lutte en particulier. Je voudrais aussi remercier tous les lutteurs sélectionnés, les acteurs de la lutte béninoise et les hommes des médias pour les efforts consentis et le soutien de tous les jours.»

Rappelons que la délégation béninoise rentre au bercail mardi 09 novembre 2021.