Rollers Sport / : 1st Africa Roller Games : En deux journées, les Écureuils impressionnent

En deux jours, le Bénin est en tête des médailles avec 26 médailles au total : 11 en Or, 9 en Argent et 6 en Bronze. Lors de la première journée, les béninois ont connu une époustouflante performance avant de relâcher ce mardi 5 novembre 2019 au stade des Martyrs de Kinshasa.

Pour le compte de la 2ème journée, Demba Diallo Rawdath (Or 200 m dual time trial junior filles et 10 km à élimination junior filles), Eustache Fafoumi (Or 200 m dual time trial junior garçon), Hermionne Ahouissou (Or 200 m dual time trial sénior dames et Or 10 km à élimination sénior dames), Kelly Ahouéya (Argent 200 m dual time trial junior filles) et Clarisse Larissa Otchoumaré (Argent 200 m dual time trial sénior hommes) ont confirmé leur rang dans leurs épreuves.

Par contre, le duo Issoufou Bachirou – Henresth Houngo (10 km à élimination junior garçon) et la paire Abraham Amoussou – Bio Maro Alassane (10 km à élimination sénior hommes) ont manqué de stratégie mais ne sont pas non plus ridicules.

Demba Diallo Rawda : « J’appréhendais avant de monter sur la piste mais une fois la compétition débutée. Je me suis sentie très à l’aise. Très contente de ces deux médailles d’or. La suite ? Que des médailles d’Or. »

Larissa Otchoumaré : « Je pense pouvoir mieux faire sur les prochaines épreuves. Mon souhait c’est de voir les béninois sur toutes les marges du podium. »

Kelly Ahoueya : « La course s’est bien passée. Je ne m’imaginais pas remporter une médaille en présence de ces pays. Pour les prochaines épreuves, je me battrai encore. »

Quelques résultats de la 2ème journée

200 m dual time trial junior filles : 1ère Demba Diallo Rawdath (Bénin), 2ème Kelly Ahouéya (Bénin) et 3ème Sterline Mvumo (Rdc)

200 m dual time trial junior garçons : 1er Eustache Fafoumi (Bénin), 2ème Mohamed Ali (Egypte) et 3ème Mohamed Mohamed (Egypte)

200 m dual time trial sénior dames : 1ère Hermionne Ahouissou (Bénin), 2ème Clarisse Larissa Otchoumaré (Bénin) et 3ème Linda Kanku (Rdc)

200 m dual time trial sénior hommes : 1er Teddy Andanje (Kenya), 2ème Salem Mayoko (Rdc) et 3ème Cédric Vissiennon (Bénin)

10 km à élimination junior filles : 1ère Demba Diallo Rawdath (Bénin), 2ème Sterline Mvumo (Rdc) et 3ème Grâce Dipo (Rdc)

10 km à élimination junior garçons : 1er Jeff Mungai (Kenya), 2ème Bachirou Assoufou (Bénin) et 3ème Henresth Houngo (Bénin)

10 km à élimination sénior hommes : 1er Brandon Ntemo (Rdc), 2ème Abraham Amoussou (Bénin) et Benjamin Etembé (Rdc)

Handball / Phase Régionale Zone A / 4e Journée : Entente Hbc enchaîne, tous les résultats

Reportée pour des raisons climatiques, la 4e journée des phases régionales de la zone A du championnat national de handball, s’est finalement tenue ce vendredi 1er novembre 2019. 

Entre As Canon de Porto-novo et Aspac de Cotonou, ce sont les portuaires qui l’emportent, 30-24 et mettent ainsi fin à la série de victoires des portonoviens dans la compétition. Les protégés de Romaric Akoze, entraîneur de Flowers Hbc de Cotonou ont infligé une raclée à Asvo (Association Vallée Omnisports) 39-12 au stade Charles de Gaulle. La rencontre qui mettait aux prises les militaires de Entente Hbc à Modèle Hbc de Porto-novo, s’est soldée chez les dames sur le score de 18-12 pour les militaires. 

Chez les hommes, la bande à Léonce Linta, entraîneur de Modèle Hbc, dans une rencontre tendue n’a pas eu la faveur des Saints face aux militaires en ce jour de Toussaint. Elle perd ainsi sur la marque de 26-21. Les protégés de Guy Kuassi, enchaîne donc une deuxième victoire dans cette phase.

Pelican Hbc n’a fait le déplacement du Camp-Guézo face aux étudiants de l’université d’Abomey-calavi (Uac). Les universitaires signent ainsi leur victoire sur forfait. Asa Hbc s’est reposé ce jour après sa défaite de la précédente journée.

Taekwondo / 3e édition de l’Open international de Porto-Novo : Confirmation et révélation de talents

Après le championnat national de taekwondo, la Fédération béninoise de taekwondo (Fébétae) en collaboration avec la Ligue régionale Ouémé-Plateau de taekwondo a organisé  à l’intention des pratiquants de la discipline, l’Open international de taekwondo. Un événement qui se déroule pour la deuxième fois dans la ville capitale. Une troisième édition riche en innovations. La compétition qui s’est déroulée dans un esprit de fair-play a eu pour cadre, l’esplanade extérieure de l’Assemblée nationale le samedi 2 novembre dernier. 
Ils se sont une fois encore exprimés sur leur tatami pour démontrer leur savoir-faire. Ceci, dans le cadre de l’open international de taekwondo qui, pour la première fois a connu la participation de plusieurs athlètes béninois et étrangers. En effet, venus du Togo, du Burkina Faso, du Niger, du Ghana et bien entendu du Bénin, les taekwondoïstes ont concouru dans les quatre catégories aussi bien en dames qu’en hommes.  

Il s’agit des minimes (8 à 12 ans, 5e keup, des cadets (12 à 15 ans, 3e keup), les juniors (15 à 17 ans, ceinture noire 1er Dan ou 1er Poop au moins) et les seniors (17 ans et plus, ceinture noire 1er Dan ou 1er Poop au moins). A cette occasion, les pratiquants du taekwondo ont bataillé ferme durant les phases éliminatoires, les quarts de finale, les demi-finales et les finales pour se faire une place sur le podium malgré la forte pluie qui s’est abattue sur la ville capitale ce samedi 2 novembre. 

Les trois premiers de chaque catégorie de l’open ont décroché les médailles selon le rang occupé. Certains s’en sont sortis avec des trophées.  L’innovation de cette compétition est la présence des arbitres étrangers et l’utilisation de matériels électroniques. Une parfaite réussite en sommes grâce à la dextérité et au savoir-faire de Victorien Kougblénou, président de la Fébétae et de son homologue de la Ligue régionale de Taekwondo de l’Ouémé-Plateau Gilles Yêkpê qui n’ont ménagé aucun effort pour la réussite de cet événement qui cette année revêt un caractère international. 

Comme l’a souligné le président Kougblénou dans son allocution d’ouverture, la tenue de cette activité rentre dans la droite ligne du projet de développement sportif dont l’un des axes est, non seulement, de restaurer la pratique olympique, mais également de faire rayonner le taekwondo béninois. A signaler que cet évènement a été rehaussé par les présences bien remarquées du Général François Kouyami, ancien ministre des sports et ancien président de la Fédération béninoise de Taekwondo et du plus grand maître de cet art martial que le Bénin ait jamais connu Pierre Ogoudjobi. 

Quelques résultats de l’Open international de Porto Novo
Hommes
– 58 kg1er YACOUBA Alimane (Niger)2e ABDOUL RAZACK Boubacar (Togo)3e HAMANI Saley (Niger)-68 kg1er Moktar ABOUBAKAR (Niger)2e DENAKPO Ignace (Bénin)3e Ibrahim HAMA (Togo)– 80 kg1er CODO Jordanaud (Bénin)2e  ALAZA Nazif (Bénin)3e  NOUKPO Harold (Bénin)+ 80 kg1er  KOUBE Romaric (Bénin)2e  IDRISSOU Bassiti (Bénin)3e  MOUSSA Ibrahim (Togo)Dames-57 kg1er WANKOU Prémya (Bénin)2e GOUDOU Carmelie (Bénin)3e DOSSOU Cynthia (Bénin)-67 kg1er ALAWODE Christiane (Burkina-Faso)2e NATCHIMDJABO Bouama (Bénin)3e SAYI Daniella (Bénin)

Boxe / Gala Uppercut 2019 : Clément Loko champion d’Afrique plume version WPBF

Organisé par Magie Production group, le gala de boxe uppercut 2019 a offert un combat professionnel titre en jeu, version World professionnel boxing federation (WPBF) dans la catégorie plume. Le public a pu voir le jeune boxeur Béninois Clément Loko (26 ans) devant le Togolais Fatiou Sarouna (33 ans). Alias la Panthère rouge, il a décroché son premier titre de champion d’Afrique ce dimanche 27 octobre 2019 au Palais des sports du stade de l’amitié Mathieu Kérékou devant le Togolais Fatiou Sarouna au bout de 6 rounds.

Dans ce combat, c’est pourant Clément Loko qui sera mis au tapis dès le deuxième round et sera compté par l’arbitre nigérian Jacobson ADE. Après, il va reprendre ses esprits et réussir des touches. Et arriva le 6ème round, où tout va basculer. Après avoir acculé Sarouna dans les cordes, Loko va multiplier les coups pour obliger le Togolais vacillant à mettre le genou au sol.

Dans la catégorie des minimes, il y a eu trois combats amateurs (3 rounds d’une minute chacun). Le Béninois David Agbetomey gagne aux points devant le Togolais Mouftaï sarouna. Victoire aussi aux points du Togolais Fation Sarouna devant le Béninois Osias Agbétomey. Le troisième combat minime de la soirée a vu la victoire aux points Béninois Prince Agbatomey devant un autre Béninois Iréné Kolé.

Dans la catégorie des welters, Pascal Otchoun du Bénin (26 ans, 67 kg, 4 combats et 4 victoires) bat le Nigérian Jamiu Wasiu Abiola (33 ans, 76 kg, 7 combats, 5 victoires et 2 défaites) aux points au bout de 8 rounds de trois minutes chacun. Le Béninois a ainsi enregistré sa cinquième victoire en autant de combat

Badminton /Coupe de Xl DIAN : Le Bénin en Or

Au rendez-vous de cette édition 2019, de la Coupe de Xl DIAN, on retrouve tous les pays ayant pris part au séminaire international sur les techniques de badminton pour les joueurs et coach des pays  d’Afrique francophone. Ainsi le Bénin, le Burkina –  Faso, la Côte d’Ivoire, le  Mali, le Sénégal, le Djibouti, la RDC, le Congo , Madagascar, la Republique de la Centrafrique, le  Rwanda, la Mauritanie, le Burundi et la Chine ont pris part à la compétition.
A l’issue de la compétition, les athlètes béninois affichent un bilan de deux médailles d’Or remportées. D’abord dans la catégorie double homme où Carlos Ahouangassi et Oswald Fano-Dosh décrochent la médaille d’Or puis au double mixte avec le sacre de Preferet Adomahou et Pernelle Fabossou qui s’adjugent également l’Or.

Tennis / Cotonou Tennis Open : l’Ong Play Your Game informe sur la sixième édition

La sixième édition du tournoi Tennis Open de Cotonou aura lieu du 9 au 14 décembre 2019 au Tennis club de l’Amitié (Tca). Tennis Open de Cotonou met en compétition les meilleurs du Tennis autour de la balle jaune. Chez les messieurs, les organisateurs ont confirmé la présence effective de : Alexis Klégou (1198 Atp, Bénin), Thomas Sètodji (1570 Atp, France-Togo), Rihane Youcef (1858 Atp, Algérie), Joël Meda du Faso, Philip Abayomi, Emmanuel Sylvester (Nigéria), Arnaud Sewanou (Benin), Sylvestre Monnou (Bénin).

Chez les dames, à part Carmine Békoudé, Carmène Kpadonou et Lassissi Bissolo qui vont défendre les couleurs du Bénin, la compétition va connaitre la présence de Pauline Payet (577 Apt, France), Célestine Avomo (1124 Atp, Gabon), Sarah Adegoké (Nigéria) et de Emanuela Eloudoun (Cameroun).

Les vainqueurs en catégorie homme et dame gagneront la somme d’un million de Francs CFA. Le finaliste aura 500.000 F CFA alors que les demi-finalistes, quart de finalistes vont décrocher chacun respectivement 250000 F CFA et 125 000 F CFA.

« L’objectif à moyen terme est que Tennis Open de Cotonou devienne une compétition de facture qui permettra aux participants de gagner des points Atp » ; dira Alphonse Gandonou.

Judo / Championnat national : Les nouveaux rois connus

Au terme d’une journée de compétition, le samedi 19 octobre 2019 au Hall des arts, loisirs et sports de Cotonou, les vainqueurs sont montés sur le podium et ont été récompensés par la Fédération béninoise de Judo.

Chez les -46kg garçons, Presemene Medeko, Modeste Soton Devo s’imposent alors que Vital Hounmènou et Trésor Zounon feront la loi chez les -38kg garçons. Au niveau des séniors, Roméo Soviguidi (-73kg), Romaric Okpéifa (100 kg), Gany Naibi (-81kg), Bertrand Adjahossou (-73 kg) sont les nouveaux chalpions de leur catégorie. Faissou Moussa chez les garçons et Grâce Logozo (-66 kg), chez les dames sont les champions chez les juniors. Karen Dagba (-63kg) et Bertrand Adjahossou (-73 kg) sont également venus en tête de leur catégorie.
Ce championnat a permis aux judokas de montrer au public le travail fait dans les casernes.

« Nous sommes contents du travail fait. Les athlètes ont tenu physiquement, techniquement et tactiquement » ; rassure le président de la Fédération béninoise de judo (Fjb), Anicet Glitho.

Basketball / City Challenge 3×3 / 1ère Etape : Les Raiders s’imposent en finale

La première étape de Abomey-Calavi réussie. En effet, le City Challenge 3×3, organisé par le Point Focal 3×3 de la Fédération béninoise de basket-ball (Fbbb), a effectivement démarré ce mercredi 23 octobre 2019 avec la première étape qui a eu lieu à l’Université d’Abomey-Calavi. Au terme d’une compétition très disputée, ce sont les Raiders qui s’imposent en finale face à la formation de Old School. 
Au total, 16 équipes ont participé à la compétition : 14 équipes chez les hommes et 2 chez les femmes. Les rencontres ont lieu sur un demi terrain de basketball et durent 10 minutes chacun. Les paniers à deux points au 5×5, comptent pour un point et ceux à trois points comptent ici pour deux points. La première équipe a 21 points remportent la partie. 
Cette première étape a connu la participation de 64 athlètes regroupés en équipe de 4 joueurs, s’est déroulée sous les yeux Abdel Ganiyi Bakary, Point Focal 3×3 et premier Vice-président de la Fbbb, de Epiphane Soudonou, Responsable à l’organisation de la Fbbb, de Jubilé Djakpo, Secrétaire général de la Ligue Atlantique / Littoral de la Fbbb et de Domingo Bric Bruno, Responsable du Comité d’organisation. 
A la fin, chez les hommes, ce sont les Raiders et Old School qui se sont livrés l’ultime bataille pour le titre de champion. Avant d’en arriver là, ils ont dû se débarrasser respectivement de Fire Ballers (13-12) et des Thunders (9-5) en demi-finale. En final, Raiders s’imposent 11-10 à l’issue d’un match riche en suspense. 
Fredy Kesso, capitaine des Raiders, se dit satisfait de la victoire de son équipe et également de l’organisation de la compétition.

« Nous sommes satisfaits d’avoir gagné la compétition. Nous avons tenu à participer au City Challenge 3×3 pour jauger notre niveau et aussi combler nos lacunes. Notre souhait est que cette compétition revienne de plus en plus »; a t-il déclaré.

Badminton / Championnat d’Afrique universitaire : Le Bénin décroche deux médailles en Or


Les athlètes de l’Université de Abomey-Calavi sont montés deux fois sur la plus haute marche du podium au terme de la première édition des championnats d’Afrique universitaire de Badminton, du 20 au 23 octobre 2019 à l’île Maurice. Ils ont obtenu deux médailles en Or.

En simple Femme, c’est Joéline Dégbey qui fait parler d’elle alors qu’en double mixte, Joéline Dégbey et Sébastiano Gbenoukpo Dégbé s’imposent. Pour rappel, la délégation béninoise est composée de six (06) personnes dont quatre (04) athlètes, un (01) entraîneur et un (01) chef de délégation. Il faut aussi souligner que cette participation a été chose possible grâce à la volonté manifestée des responsables de l’Office Béninois du Sport Scolaire et Universitaire (Obssu) avec à sa tête Donald Alexis Acakpo et du Ministre des Sports, Oswald Homéky d’œuvrer pour ne laisser en arrière-plan aucune discipline sportive.