Sports équestres

Développé pour mettre à l’épreuve et entraîner la cavalerie, le concours complet possède une longue et riche histoire olympique. À l’origine, l’épreuve est conçue pour confronter les officiers et leurs chevaux à toutes les situations qui pourraient survenir pendant ou en dehors du service. Le concours complet fournit également une base pour comparer les niveaux d’entraînement des cavaleries des différents pays.

PREMIÈRE FEMME

Bien que les femmes soient admises à participer aux épreuves d’équitation depuis 1952, ce n’est qu’en 1964 que le concours complet accueille sa première concurrente : Helena du Pont, représentante des États-Unis aux Jeux Olympiques de Tokyo en 1964.

MAÎTRISER LA CHALEUR

Depuis les Jeux d’Atlanta en 1996, des recherches approfondies sont menées pour étudier les effets de la chaleur et de l’humidité sur les chevaux qui participent à la compétition. Le sujet a donné lieu à de vastes discussions parmi les experts du monde entier. Leurs conclusions ont permis de mettre en place des mesures qui se sont avérées très précieuses pour les Jeux de 2008. Cette mine d’information a également profité aux cavaliers amateurs du monde entier, parfois confrontés à des conditions climatiques difficiles.

HISTOIRE OLYMPIQUE

Les sports équestres figurent au programme olympique des Jeux de 1900 à Paris, avec des épreuves de saut, puis ils sont suspendus jusqu’aux Jeux de 1912 à Stockholm. Depuis lors, ce sport fait partie du programme olympique avec une régularité remarquable.

Jusqu’en 1948, seuls les hommes prennent part aux épreuves, car les cavaliers doivent être des officiers. Cette restriction est levée en 1951, et depuis les Jeux de 1952 à Helsinki, les femmes participent avec les hommes dans des épreuves mixtes. Elles sont admises en dressage d’abord, puis progressivement dans les autres épreuves équestres.

Parmi les trois disciplines que compte l’équitation, le concours complet est la plus exigeante. En effet, elle réunit non seulement du saut et du dressage, mais également un cross, long parcours en terrain varié avec des obstacles naturels ou fixes parfois impressionnants.

Aux Jeux de 2008 à Beijing, le Canadien Ian Millar se distingue en remportant la médaille d’argent en saut d’obstacles par équipes, 36 ans après sa première participation aux Jeux Olympiques à Munich en 1972. À 61 ans, il est le médaillé le plus âgé des Jeux de Beijing.

LES SPORTS EQUESTRES AU BENIN

Voir le site de la Fédération Equestre Internationale ici

%d blogueurs aiment cette page :